ethan banniere

Edité par Nordic games
Développé par The Astronauts
Sortie en France le 25 Septembre 2014

 

 

“On demande le petit Ethan !”

J’ai tendance à penser le jeu vidéo comme un art au même titre que la peinture ou le cinéma, et les titres comme celui que je vais vous présenter ne font que renforcer cette idée, car difficile de ne voir que des pixels en mouvement lorsque l’on touche à The Vanishing of Ethan Carter. Un titre qui nous vient de l’Est et que l’on doit à the Astronauts, studio indépendant polonais qui accouche de son premier bébé ! Et c’est un beau bébé.

Je vous le dis, ce jeu m’a vraiment mis sur cul !

ethan pontAlors je ne sais pas si l’on peut être objectif en jugeant cette œuvre, d’ailleurs peut-on jamais l’être quand il s’agit de réception sensible. Mais on est ici tellement en présence d’un titre qui mise tout sur son ambiance que les éléments de gameplay en deviennent presque secondaires. Mais si comme moi vous aimez d’un jeu qu’il vous transporte ailleurs, qu’il soit un voyage, vous pourriez bien trouver en The Vanishing of Ethan Carter un aller simple pour ce qui pourrait être l’une de vos plus belles expéditions virtuelles.

 

Vous incarnez un détective enquêtant sur la disparition du  jeune Ethan Carter. Le jeu commence alors que vous arrivez à A Red Creek Valley, pour vous rendre compte que cette magnifique région cache son lot de vilains secrets. A vous donc, de vaquer de sous-bois en maisons abandonnées, de barrages en cimetières, pour percer les mystères de cet endroit sans vie, oublié du temps, et bien sûr, remonter la trace de notre petit disparu.

ethan puzzles

Soyez libre de résoudre les énigmes dans l’ordre que vous désirez grâce à un monde ouvert somptueux qui ne vous imposera rien, si ce n’est un émerveillement constant. D’ailleurs, la B.O. sublime, de chaque morceau, l’onirisme des environnements. En effet, les musiques complètent parfaitement les tableaux qui se présentent devant nous et invitent avec une habilité déconcertante à pénétrer cet univers.

Ce titre arrive à créer un monde vraiment singulier et hypnotisant dans lequel on se sent profondément immergé, comme on pouvait l’être dans un certain Myst à l’époque…cependant, sur le plan des énigmes, The Vanishing of Ethan Carter n’égale pas du tout son aîné. Ces dernières ne sont pas très retorses, exception faite d’une en particulier, et  vous demandent simplement, pour la plupart, d’être attentif et de fouiner. Les différents éléments que vous pouvez analyser, laissent apparaître des annotations volatiles qui illustrent assez bien la pensée déductive du personnage, tout en forçant celle du joueur. Beaucoup d’intrigues reposent sur la découverte d’objets qu’il faut ensuite replacer au bon endroit. Attention certains indices ne sont parfois pas plus grands qu’un caillou, il faudra donc ouvrir l’œil. Une fois ces indices remis à leur place, vous aurez alors l’occasion de reconstituer certaines scènes en jouant sur la chronologie des évènements qui vous sont alors proposés. Si la chronologie est bonne, alors l’action se déroulera sous vos yeux dans son ensemble, vous permettant ainsi de faire la lumière sur ce qui est arrivé à tel ou tel endroit ou à telle ou telle personne. Comme souvent je ne vous illustre pas trop mon propos car, là encore le spoil serait facile, d’autant plus sur un jeu qui se boucle en 5h environ.

ethan lettre

Mais attention, 5h c’est en y allant comme un gros sagouin. Je m’explique : faire ce jeu en bout droit, c’est-à-dire en en se cantonnant à la seule résolution des énigmes, serait un innommable gâchis car il me semble qu’il s’agit-là d’une œuvre qui doit être savourée, pour le soin incroyable accordé à son ambiance et à son esthétique. Ce n’est pas compliqué, presque chaque mètre carré peut être admiré. Alors, pour ce titre prenez votre temps, laissez vous aller à un peu de passivité. Moi je dis ça, vous faites bien comme vous voulez après tout. Bien évidemment si vous ne trouvez votre compte que dans l’action effrénée  et dans la sollicitation permanente alors là, vous vous êtes carrément gouré de jeu. Ici pas d’ennemis, pas d’armes, pas HUD rien ! The Vanishing of Ethan Carter s’adresse à un public curieux, et qui n’a pas peur des expériences vidéoludiques moins participatives que contemplatives. 

ethan monde ouvertMême si très narratif, le jeu est plus impliquant que ne l’était Dear Ester, pour ceux qui connaissent, qui pouvait se résumer en une promenade poétique à sens unique. Hors ici les interactions possibles avec l’environnement sont plus nombreuses, ce qui n’est pas dur, et l’on peut aller et venir à sa guise pour découvrir ou redécouvrir certaines zones et par la même occasion certains indices. Il est cependant recommander de finir une enquête avant de quitter le jeu sous peine de voir votre progression perdue. Car l’un des petits points noirs de ce titre est la gestion des sauvegardes, qui sont automatiques et seulement automatiques. Vous n’avez donc pas votre mot à dire et il vous faudra boucler chaque enquête commencée, car le jeu n’enregistre qu’à la résolution de celle-ci. Ce n’est évidemment un problème que si vous y jouez de façon épisodique mais je pense que l’expérience gagne en intensité si vous le finissez en une traite, pas en rushant non plus, mais sans coupure. Alors bloquer vous une petite journée ou une grosse soirée, isolez vous, éteignez les lumières et en avant Guingan !

Ensuite, à vous le plaisir de découvrir la beauté de paysages bucoliques offrant une crédibilité qui confère parfois jusqu’au photoréalisme. A vous l’excitation d’interpréter via une narration au compte-gouttes, toute l’étrangeté de Red Creek Valley et la gravité des évènements passés. On est d’ailleurs sans cesse balloté entre thriller et science-fiction, à se demander s’il faut prendre au pied de la lettre ce qui nous est dit et montrer, ou s’il s’agit de métaphores et extrapolations d’un imaginaire fertile. Difficile de tirer le vrai du faux et c’est ce qui est bon !

Bref, pour une première, The Astronauts nous gratifie d’un véritable chef d’œuvre, un titre qui se joue un peu et se ressent beaucoup. C’est une expérience narrative marquante et incroyablement immersive qui vous offrira de très beaux moments d’évasion. Alors, laissez vous tenter par cette œuvre poignante, et à votre tour, partez à la recherche du petit Ethan Carter. 

BIGtheme.net Joomla 3.3 Templates